Coronavirus: pas de confinement général en Suisse, les groupes de plus de 5 personnes amendés

Alors que l’OFSP recense désormais 4840 cas positifs au coronavirus, le Conseil fédéral interdit les rassemblements de plus de cinq personnes dans le pays et débloquent 32 milliards pour l’économie. Revivez la conférence de presse.

Coronavirus: pas de confinement général en Suisse, les groupes de plus de 5 personnes amendés
16h41

Fin de la conférence de presse

La conférence de presse est désormais terminée. Nous mettons donc un terme à ce direct. Merci de nous avoir suivis et bon week-end «responsable» à tous.

16h41

Et dans la voiture?

«C’est pas l’Etat qui doit décider comment les gens se comportent. On en appelle vraiment à la responsabilité des personnes. Mais c’est pas le meilleur moment de mettre une personne malade qui tousse avec trois personnes en bonne santé.»

16h34

«Il faut du bon sens»

Alain Berset rappelle que, dans les pays qui ont déclaré le confinement général, de nombreuses activités sont permises. «Nous ne disons pas que les personnes âgées ne doivent pas sortir faire un peu d’exercice ou sortir leur chien. Mais il faut du bon sens.»

16h32

Les Suisses bloqués à l’étranger

«Nous sommes conscients que tout se ferme sur le plan international», s’exprime Alain Berset quand on lui demande si la Confédération viendra en aide des Suisses bloqués aux étrangers. «On doit regarder ce qu’il est encore possible de faire alors que tout devient bloqué.»

16h30

Vers d’autres mesures de soutien?

Des indépendants qui ne remplissent pas les critères risqueraient d’être fortement touchés, voire tomber en faillite. «Nous sommes prêts à analyser et imaginer d’autres mesures. C’est un processus continu», précise Guy Parmelin. 

16h25

«Toute la population doit respecter les mesures»

«Nous devons arriver à un point que toute la population respecte les mesures», déclare Alain Berset. «La solidarité, c’est pas seulement dans un discours du 1er août.»

16h23

La géolocalisation utilisée?

«Il n’est en aucun cas d’utiliser des données personnelles pour surveiller des gens», s’exclame Alain Berset, qui ajoute qu’aucune base légale n’existe en Suisse. «L’idée n’est pas d’utiliser ce qui se passe en temps réel.»

16h20

«Il faut encore faire quelque chose pour ceux qui ne comprennent pas»

«Les polices s’occuperont des amendes», a répondu Alain Berset à une question sur le sujet. «Ils ont beaucoup travaillé ces derniers jours, en expliquant notamment la distance sociale aux gens.»

«Je suis impressionné en bien de voir comment ça se passe dans la rue: durant les heures de pointe, à Berne, j’ai constaté que c’est assez bien mis en oeuvre. Mais il faut encore faire quelque chose pour ceux qui ne comprennent pas, ou ne veulent pas comprendre», a encore ajouté le conseiller fédéral.

16h13

Pas de confinement général pour tenir dans la durée

Sans annonce de couvre-feu total, des personnes ne prendraient pas au sérieux la situation. «On a besoin que les gens adhèrent», s’exclame Alain Berset. «Les pays qui ont décidé le confinement total l’ont fait jusqu’à la fin du mois ou pour les prochains jours d’avril. Ce délai sera trop court. Il faut tenir dans le temps, pour prochaines semaines.

16h08

«Nous avons rattrapé le retard»

Alain Berset reconnaît que le Conseil fédéral essaie d’améliorer son système de communication entre les différents acteurs de la santé.

«Ce n’est pas que nous ne sommes pas à jour. Nous avions un retard de saisies mais nous l’avons rattrapé», s’est défendu Daniel Koch, responsable de la division des maladies transmissibles de l’OFSP, qui ajoute que les chiffres sont corrects.

16h02

Dégâts sur l’économie

«Les dommages à moyen ou à long terme sont très difficiles à mesurer», explique Guy Parmelin. «Cela dépendra de la durée de l’épidémie.»

«Nous pouvons tabler sur une perte du PIB suisse de 30 milliards», ajoute Eric Scheidegger, chef économiste au Secrétariat d’Etat à l’économie.

16h00

Le confinement n’est pas nécessaire?

«Les mesures que nous avons me semblent bien calibrées, bien suivies», déclare Alain Berset. «Les comportements feront la différence, pas les décisions politiques. La réalité, c’est comment les personnes se comportent pour freiner la propagation du virus.»

15h58

«C’est une restriction extrêmement forte à la liberté individuelle»

Pourquoi n’avoir pas interdit plus tôt les rassemblements de plus de cinq personnes? «C’est une restriction extrêmement forte à la liberté individuelle», répond Alain Berset «Imaginez si il y a six mois on avait interdit ce type de rassemblement dans l’espace public. C’est une mesure difficile qui nécessite une situation extraordinaire.»

A partir de minuit, un groupe de jeunes qui traînerait à la gare peut être amendé à 100 francs par personne, a ajouté le conseiller fédéral.

15h55

Et les grandes familles?

Les familles de plus de 5 personnes sont-elles concernées par l’interdiction? «Les rassemblements de personnes peuvent provoquer la transmission du virus», s’explique Alain Berset. «Nous avons besoin que la population accepte ceci pour freiner le développement du virus. Nous avons remarqué que ces dispositions n’étaient pas respectées dans les lieux publics.»

«Mais il faut garder du bon sens», a-t-il ajouté. «C’est pas un problème pour une famille de cinq enfants de rester ensemble.» Il rappelle néanmoins qu’il faut respecter la distance sociale et les mesures d’hygiène.

15h52

«Nous appelons les personnes âgées à rester à la maison»

Le canton d’Uri a interdit jeudi la sortie des personnes âgées de plus de 65 ans. Mais la Confédération ne l’interdit pas formellement. Pourquoi? «Le message est clair, nous appelons les personnes âgées à rester à la maison», explique Ueli Maurer.

15h49

Place désormais aux questions-réponses.

15h47

Des liquidités pour les entreprises

«Des milliers et des milliers d’entreprises recevront de l’argent la semaine prochaine», déclare Ueli Maurer. «En une demi-heure, l’argent pourra être obtenu.» Les banques ont reçu des directives sur le sujet.

«Nous verrons les prochaines semaines si les 20 milliards suffiront», termine le conseiller fédéral.

15h44

«La place financière est en très bon état»

«Nous avons tous rempli notre devoir et mis en oeuvre toutes les mesures nécessaires. La place financière est en très bon état», assure le conseiller fédéral Ueli Maurer.

15h43

Ueli Maurer prend la parole.

15h41

Concernant les loyers

«La situation actuelle suscite des problèmes concernant les loyers», déclare Guy Parmelin. «Il est essentiel que les locataires parlent avec les bailleurs. J’appelle toutes les parties à travailler dans un esprit de compromis.»

15h39

Culture, sport et tourisme

Guy Parmelin présente les mesures d’aide pour la culture, le sport et le tourisme.

Les artistes indépendants seront notamment indemnisés. 270 millions de francs seront dévérés aux artistes en difficultés. Concernant le sport, 100 millions sont d’ores et déjà disponibles pour les organisations sportives. Côté tourisme, 530 millions de francs seront investis dans les régions.

15h35

Pas de licenciements d’apprentis

Guy Parmelin annonce les mesures relatives au travail et notamment au chômage partiel. «Il n’y a pas de raison de licencier des apprenties et des apprentis», déclare-t-il.

Les entreprises frappées par la crise auront la possibilité de différer provisoirement et sans intérêt le versement des contributions aux assurances sociales (AVS, AI, APG, AC). Ces mesures s’appliquent également aux indépendants dont le chiffre d’affaires a chuté.

Chômage partiel aux temporaires

Le droit à l’indemnité en cas de réduction de travail sera étendu. Le chômage partiel pourra désormais être octroyé aux temporaires. La perte de travail sera également comptabilisée pour les personnes qui sont en apprentissage. Le délai de carence pour pouvoir bénéficier du chômage partiel est supprimé.

Les parents qui doivent interrompre leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants peuvent prétendre à une indemnisation. Il en va de même en cas d’interruption de l’activité professionnelle en raison d’une mise en quarantaine ordonnée par un médecin.

15h33

 «L’aide va arriver» 

«Il y aura des mesures pour le sport, la culture et le tourisme. L’aide va arriver», clame Guy Parmelin. «Le Conseil fédéral et les cantons s’engagent à vouloir aider les personnes concernées dans un délai bref.»

15h31

32 milliards de plus pour l’économie

«32 milliards de francs supplémentaires seront attribués aux personnes touchées et à l’économie suisse», déclare Guy Parmelin. «Nous sommes tous concernés de façon directe ou indirecte.»

15h30

Guy Parmelin prend la parole.

15h27

Appel à la responsabilité

«Nous devons montrer que nous sommes capables de prendre nos responsabilité. Les personnes de plus de 65 ans doivent se protéger et rester à la maison. Les plus jeunes générations sont aussi concernés. C’est une question de responsabilité», a déclaré Alain Berset.

«C’est le moment de montrer ce que nous savons faire.»

15h26

«Nous ne faisons pas de politique spectacle»

Pour Alain Berset, la différence avec les pays voisins est que «nous ne faisons pas de politique spectacle, de politique d’annonce. Ce qui compte, c’est l’adhésion de la population à ces mesures durant ces prochaines semaines.»

15h24

Et le confinement général?

Alain Berset y vient. «C’est une discussion que nous avons mené. Nous sommes arrivés à la conclusion que ce que nous faisons dans notre pays est très proche de ce que font les pays proches. Mais ce qui est essentiel, c’est ce que font les Suisses par rapport à ces mesures.»

15h23

«C’est le dernier moment pour appliquer ces mesures»

«Les rassemblements, y compris spontanés, de plus de cinq personnes sont interdites dans tout le pays», déclare Alain Berset, rappelant que les polices cantonales peuvent infliger les amendes en cas de non respect de cette règle. «C’est le dernier moment pour appliquer ces mesures.»

15h22

Alain Berset rappelle que le Conseil fédéral a pris lundi des mesures fortes, «nécessaires pour freiner la propagation du virus».

15h20

Solidarité

Alain Berset rappelle que ça ne peut marcher qu’avec la cohésion de tous les Suisses. Il en appelle à la solidarité et rappelle que tout le monde est concerné. Il remercie notamment toutes les personnes qui ont proposé leurs aides. Il en profite pour remercier d’autres personnes.

15h20

«Les prochains jours seront difficiles»

Alain Berset prend la parole et annonce que le Conseil fédéral a pris des mesures fortes pour limiter la propagation du coronavirus. «Nous devons tout faire pour que nos installations de santé ne soient pas en surcharge», a-t-il déclaré. «L’heure est grave. Les prochains jours seront difficiles.»

15h18

En raison de cette crise du coronavirus, le Conseil fédéral tiendra désormais deux séances hebdomadaires, le mercredi et le vendredi.

15h16

La conférence de presse va commencer. Les conseillers fédéraux se préparent et rassemblent les notes.

15h16

Amendes pour les groupes de plus de cinq personnes

Les Suisses échappent au confinement général. Le Conseil fédéral a toutefois décidé vendredi de durcir les mesures: les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits. Ces groupes s’exposent à une amende.

32 milliards pour l’économie

Le Conseil fédéral a libéré vendredi 32 milliards de plus pour soutenir les entreprises. Cette enveloppe s’ajoute aux 10 milliards déjà mis à disposition de l’économie.

15h15

Les Suisses échappent au confinement général. Le Conseil fédéral a toutefois décidé vendredi de durcir les mesures: les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits. Ces groupes s’exposent à une amende.

15:12

 

Bienvenue sur notre site et nos applications pour suivre, en direct, la conférence de presse du Conseil fédéral en lien avec le coronavirus. Berne va annoncer les nouvelles mesures qui seront appliquées en Suisse pour éviter la propagation du virus.

Le Nouvelliste - Actualités du Valais, Nationales et Internationales