À Martigues, 97 verbalisations pendant OM-PSG dans un bar

En plein couvre-feu, 97 personnes se sont réunies dans un bar à chicha de Martigues (Bouches-du-Rhône) sans respect des consignes sanitaires contre le Covid-19.

À Martigues, 97 verbalisations pendant OM-PSG dans un bar

COUVRE-FEU – C’est une soirée qui leur a coûté cher. Ce dimanche 8 février, 97 personnes réunies dans un bar à chicha de Martigues (Bouches-du-Rhône) pour regarder OM-PSG en plein couvre-feu et sans respect des consignes sanitaires ont été verbalisées, a annoncé la police. 

Toutes ont écopé d’une amende (135 euros) ou d’une double amende (270 euros) pour non-port du masque et non-respect du couvre-feu, détaille la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) à l’AFP.  “Il n’y avait aucun respect des distanciations. C’était complètement déraisonnable, du n’importe quoi”, commente-t-on à la DDSP. 

Ces verbalisations se sont intensifiées ces dernières semaines en France dans le cadre d’un renforcement des contrôles pour faire respecter le couvre-feu. Début février par exemple dans le Val-de-Marne, à Paris, les forces de l’ordre ont procédé à 133 verbalisations pour violation du couvre-feu après une fête clandestine réunissant 80 personnes. 

Au total, 177.000 amendes ont été réalisées depuis la mise en place du couvre-feu généralisé à 18h samedi 16 janvier, a annoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à l’occasion du point presse organisé ce jeudi 4 février pour faire le point sur la situation sanitaire en France. 

Dans le détail, “le nombre de ces contrôles à augmenté de 39% le week-end dernier par rapport au week-end précédent, a déclaré le ministre qui a assuré que ces contrôles continueraient de “s’intensifier”. Les verbalisations, elles, “ont augmenté de 53%”. 

Gérald Darmanin a également déclaré avoir “demandé aux forces de l’ordre d’être particulièrement vigilants au sujet des fêtes clandestines et restaurants clandestins”.

Le HuffPost avec AFP