fbpx

L’acteur Chadwick Boseman, star de “Black Panther”, est décédé

L’Américain Chadwick Boseman, star du succès planétaire des studios Marvel “Black Panther”, est décédé à 43 ans, après une bataille contre le cancer menée pendant quatre ans en privé, a indiqué son agent vendredi.

“Incarner le roi T’Challa dans Black Panther avait été le grand honneur de sa carrière”, a affirmé sa famille dans un communiqué publié sur les comptes de Boseman sur les réseaux sociaux. “Il est mort chez lui, entouré de sa femme et de sa famille”, ajoute le texte.

“Incarner le roi T’Challa dans Black Panther avait été le grand honneur de sa carrière”, a affirmé sa famille dans un communiqué publié sur les comptes de Boseman sur les réseaux sociaux. “Il est mort chez lui, entouré de sa femme et de sa famille”, ajoute le texte.

Diagnostiqué avec un cancer du colon en 2016, Chadwick Boseman n’avait jamais publiquement parlé de son état et avait continué à tourner sur les plateaux des grands films hollywoodiens tout en subissant “d’innombrables opérations et chimiothérapie”, a encore précisé sa famille.

“C’était un vrai combattant. Chadwick a persévéré à travers tout cela”, ont ajouté ses proches dans le communiqué.

Premier super-héros noir

Avec “Black Panther” sorti en 2018, Boseman était devenu le premier super-héros noir à qui un film de la franchise Marvel était entièrement consacré.

Réalisé par Ryan Coogler, “Black Panther” avait rassemblé, outre Boseman, un casting d’acteurs noirs parmi les plus prisés de Hollywood (l’oscarisée Lupita Nyong’o, Angela Bassett, Forest Whitaker, Daniel Kaluuya) et bénéficié d’un budget de production et de promotion faramineux.

Adaptation des aventures du premier super-héros noir créé par le studio Marvel Comics en 1966, le film raconte le combat mené par le roi T’Challa pour défendre sa nation de Wakanda, la plus avancée de l’univers Marvel.

Réactions émues

Avant ce rôle dans “Black Panther”, le plus important de sa carrière, Chadwick Boseman avait incarné la légende du baseball Jackie Robinson dans “42” de Brian Helgeland en 2013, le plus gros succès de l’histoire d’Hollywood pour un film de baseball. Il avait été loué aussi pour son interprétation du chanteur James Brown dans “Get on Up” de Tate Taylor en 2014.

Plus récemment, il était apparu dans “Da 5 Bloods” de Spike Lee. Il devait en outre reprendre le rôle de T’Challa dans un deuxième opus de “Black Panther” prévu pour 2022.

La nouvelle de sa mort a suscité des réactions émues au-delà d’Hollywood. Le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine Joe Biden a aussitôt salué la mémoire de l’acteur. “Le vrai pouvoir de Chadwick Boseman était supérieur à tout ce que nous avons vu à l’écran”, a-t-il tweeté.

by RTS.CH

afp/gma

Liga: et si Messi finissait par rester à Barcelone?

Le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu, contre lequel Lionel Messi est entré en “guerre totale” d’après la presse catalane, est sous le feu de la critique après une saison cauchemardesque. Il est menacé par une motion de censure déposée ce mercredi matin par l’opposant Jordi Farré.

Selon la presse spécialisée espagnole, le comité de direction s’est réuni en session extraordinaire mardi soir pour répondre à Messi qu’il était en contrat jusqu’au 30 juin 2021 et que le club comptait sur lui pour la saison à venir.

Messi a peu apprécié le discours du nouveau coach Ronald Koeman lors de leur première entrevue jeudi dernier, et cet entretien, combiné au fait que Koeman a communiqué à Luis Suarez (attaquant du Barça et grand ami de Messi) qu’il ne comptait pas sur lui pour la saison prochaine, a précipité les envies de départ du sextuple Ballon d’Or.

Messi, coutumier des coups de pression pour obtenir ce qu’il veut de la part de la direction, accepterait-il de rester au Barça, son club de toujours, si la direction actuelle démissionnait?

by RTS.ch

afp/alt

Un youtubeur français au million d’abonnés accusé de corruption de mineurs

VIDÉO. ExperimentBoy, 1,16 million d’abonnés, est accusé d’avoir approché et manipulé de jeunes garçons, selon des témoignages recueillis par Numerama. Par Le Point.fr

Né il y a maintenant deux ans sur Twitter, le #BalanceTonYoutubeur a une nouvelle fois fait son apparition dans les tendances principales du réseau ce mercredi. À l’époque, déjà, il permettait aux victimes de mettre des mots, souvent à défaut d’accuser nommément, sur ce dont ils ont été victimes. En défilant sur le mot-dièse, on lit des récits d’emprise, de manipulation de fans inconditionnels qui, mineurs, accordent au vidéaste influent venu leur parler tout ce que celui-ci leur demandera. Des photos, souvent, parfois plus.

Quelques noms circulent, certains « bad buzz » prennent de l’ampleur, mais pas de suite. À plusieurs reprises, le #BalanceTonYoutubeur revient, nourri par de nouveaux témoignages, et disparaît. Mais ce mercredi 19 août, de nouvelles révélations remettent le mot-dièse au goût du jour : nos confrères de Numerama publient une enquête approfondie, nourrie par de nombreux témoignages. Et, surtout, un nom. Celui de Baptiste Mortier-Dumont, alias ExperimentBoy, 1,16 million d’abonnés.

« Il me demandait de faire des choses, me montrait ce qu’il faisait »

Comme son pseudonyme le présume, le jeune homme s’est rendu populaire à travers ses expériences scientifiques farfelues, spectaculaires et explosives, et ce depuis 2012. Visage enjoué à l’extrême, titraille aguicheuse, vidéos courtes : la cible touchée tient plus du jeune public en quête de divertissement que du scientifique chevronné. « Jeune savant un peu fou » pour France 2, il est qualifié de star des « 13-24 ans » dans un reportage de France 3.

Tout l’été, la rédaction de Numerama a récolté plusieurs témoignages portant de graves accusations à l’encontre d’ExperimentBoy. Treize au total. « On s’envoyait des vidéos quand je revenais du collège, explique Quentin, 17 ans aujourd’hui. Je pouvais faire ce qu’il voulait. Il me demandait de faire des choses, me montrait ce qu’il faisait. Il me conseillait d’acheter certains objets sexuels, ce que j’ai fait. » Numerama explique que les témoins ont un profil similaire. On parle « de jeunes garçons qui se décrivent comme ayant été “naïfs” ou “mal dans leur peau” dans leur enfance ».

Deux plaintes déposées

Fort d’un nombre spectaculaire de followers et d’une grande notoriété auprès des jeunes, le youtubeur approche lui-même les jeunes garçons sur les réseaux sociaux. « Il me disait de lui faire confiance, je lui racontais mes tracas à l’école, je me suis très vite attaché. C’était la première fois qu’un ami me montrait de l’affection. Il a compris que je n’avais aucune notion de ce qu’était l’amitié et m’a inventé une définition de l’amitié qui lui correspondait, pour que je tombe dedans », explique un certain François, 11 ans au moment de ses premières discussions avec le youtubeur.

 

« N’en parle pas à d’autres. […] C’est pas un jeu non plus, et non pas qu’il y ait quoi que ce soit de mal, juste que j’existe publiquement, donc c’est compliqué », peut-on lire sur la capture d’écran d’une discussion. Selon Numerama, deux plaintes ont été déposées à l’encontre du youtubeur en juin et en août 2020 pour corruption de mineurs.

« Tentative de déstabilisation »

En juin dernier, alors que plusieurs témoignages commençaient à l’accuser sur Twitter, ExperimentBoy écrivait : « Je serai bref : les auteurs de la tentative de déstabilisation seront traduits très prochainement devant les juridictions compétentes. Je communiquerai ultérieurement la date d’audience et la juridiction concernée. Je laisse mes avocats faire leur travail et continue mes projets. »

Ce mercredi, Numerama publie également la réponse des avocats du youtubeur à l’enquête qui l’incrimine : « Outre l’atteinte manifeste à la présomption d’innocence, M. Mortier-Dumont déplore une enquête dont le timing (position du mis en cause sollicité immédiatement avant la publication de l’article) laisse présumer – avant lecture même de l’article un positionnement partial. Il n’hésitera pas à poursuivre tout auteur de propos à caractère diffamatoire ou attentatoires à la présomption d’innocence. » Quelques heures après la publication de l’enquête de Numerama, les commentaires les plus « likés » sous les dernières vidéos d’ExperimentBoy font tous référence aux accusations dont il est l’objet.

Etats-Unis: près de 240’000 déplacés par les incendies en Californie

FEUX Une vingtaine d’incendies ravagent encore la Californie. Près de 240’000 personnes ont été déplacées. Alors que d’autres états sont venus prêter main-forte aux pompiers californiens, une aide internationale a été demandée.

Près de 240’000 personnes ont jusqu’ici été évacuées pour échapper aux incendies qui ravagent la Californie. Les autorités ont reçu, ces dernières heures, des renforts en hommes et en matériel, avant une possible nouvelle série d’orages.

Une vingtaine de foyers majeurs étaient encore en activité dimanche, dont le LNU Lightning Complex et le SCU Lightning Complex, respectivement au nord et au sud-est de San Francisco.

Le LNU a déjà traversé plus de 138’000 hectares, ce qui en fait le deuxième incendie le plus important en périmètre de l’histoire de la Californie, derrière le Mendocino Complex, et ses 185’000 hectares partis en fumée en juillet 2018.

Le SCU Complex est lui déjà le troisième incendie le plus ravageur, avec plus de 137’000 hectares détruits, alors qu’il n’était contenu qu’à 10% dimanche matin.

Au total, sur l’ensemble des feux d’ampleur répertoriés en Californie, qui ont entraîné au moins cinq décès, plus de 1000 bâtiments ont été détruits, dont 845 pour le seul LNU Complex, qui était contenu à 17% dimanche.

Des renforts demandés

Près de 240’000 personnes ont été évacuées dans le «Golden State», le surnom de cet Etat, a indiqué dimanche Daniel Berlant, porte-parole de l’agence californienne de protection contre les incendies, CalFire, dans une vidéo postée sur Twitter.

Les autorités californiennes ont reconnu que les effectifs étaient, dans un premier temps, insuffisants pour lutter efficacement contre autant d’incendies de grande ampleur.

Mais les pompiers de Californie ont reçu, ces dernières heures, le renfort d’hommes et de matériel venus de plusieurs Etats américains, notamment l’Oregon, le Texas, l’Arizona ou le Nouveau-Mexique, a annoncé le porte-parole de CalFire. Environ 200 hommes de la Garde nationale ont également été mobilisés, et environ 14’000 pompiers étaient à pied d’œuvre dimanche.

Aide internationale

Dimanche, les soldats du feu pouvaient compter sur plus de 200 appareils volants, avions et hélicoptères, y compris des avions militaires modifiés pour combattre les incendies. Le gouverneur Gavin Newsom a sollicité l’aide du Canada et de l’Australie.

Déjà sous tension, la Californie se préparait à vivre une nouvelle séquence météo marquée par de possibles orages jusqu’à mardi, susceptibles d’entraîner des départs de feux.

C’est déjà une série d’orages et une vague de plus de 12’000 éclairs, le week-end dernier et en début de semaine, qui ont déclenché les incendies actuellement en cours en Californie.

Article du : lenouvelliste