fbpx

CAN 2024: LE GESTE SYMBOLIQUE DES JOUEURS DE LA RD CONGO EN SOUTIEN À LEUR PEUPLE

Avant d’affronter la Côte d’Ivoire en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations, les joueurs de la RD Congo ont fait un geste de soutien aux victimes du conflit armé dans l’Est du pays.

CAN 2024: LE GESTE SYMBOLIQUE DES JOUEURS DE LA RD CONGO EN SOUTIEN À LEUR PEUPLE

La main droite sur la bouche, la main gauche comme un pistolet sur la tempe. Lors de la diffusion de leur hymne avant le coup d’envoi de la demi-finale de Coupe d’Afrique des nations contre la Côte d’Ivoire, les joueurs de la RD Congo ont réalisé un geste de soutien pour leurs compatriotes victimes du conflit entre les forces gouvernementales et les rebelles du M23 dans l’est du pays.

Avant la rencontre, et à la suite « des atrocités commises sur la population (…) par les rebelles », la fédération de football de la RDC avait annoncé le port d’un brassard noir « en guise de deuil et en mémoire » des victimes.

La prise de parole de Bakambu

Ces derniers jours, les affrontements dans le territoire de Masisi, à l’ouest de la capitale provinciale du Nord-Kivu, ont provoqué de nouveaux déplacements de populations et fait des dizaines de blessés acheminés dans des centres de santé débordés. Selon des sources médicales et sécuritaires citées par l’AFP, au moins six personnes ont été tuées dans les bombardements de mercredi à Sake et, tout au long de la journée, des milliers de personnes fuyant les combats sont arrivées à Goma, à une vingtaine de kilomètres de là.

Deux territoires du Nord-Kivu, Rutshuru et Masisi, sont en proie depuis fin 2021 à un conflit qui oppose la rébellion du M23 (« Mouvement du 23 mars »), appuyée par des unités de l’armée rwandaise, aux forces gouvernementales associées notamment à des groupes armés se présentant comme des « patriotes ».

La situation a poussé plusieurs joueurs de la sélection nationale à prendre la parole. « Tout le monde voit les massacres à l’est du Congo, mais tout le monde se tait. Mettez la même énergie que vous mettez pour parler de la CAN pour mettre en avant ce qu’il se passe chez nous, il n’y a pas de petits gestes », a clamé l’ancien attaquant marseillais Cédric Bakambu. Au micro de RMC Sport, dans l’After CAN, le sélectionneur Sébastien Desabre s’est aussi exprimé sur le sujet: « On fait le maximum possible pour rendre fier le peuple. C’est l’image des Congolais qu’on véhicule ».

Text by BFM TV JA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *