fbpx

UFC 298: ILIA TOPURIA ÉTEINT ALEXANDER VOLKANOVSKI ET DEVIENT LE NOUVEAU CHAMPION DES -66 KILOS

L’Espagnol Ilia Topuria a dominé l’Australien Alexander Volkanovski, champion actuel le plus dominant de l’UFC, dans le combat principal de l’UFC 298 ce dimanche et devient en Californie le nouveau champion des -66 kilos.

1527 jours après. Le combattant australien Alexander Volkanovski (26-4-0), détenteur de la ceinture des -66 kilos depuis 2019, est tombé face à l’étoile montante de l’UFC Ilia Topuria (15-0-0). L’Espagnol de 27 ans a mis KO le champion incontesté dès le 2e round pour devenir le nouveau champion invaincu des -66 kilos.

Il devient le premier Espagnol à remporter un titre de l’UFC. Après 14 combats professionnels en MMA, il a eu sa chance ce soir contre le roi absolu de la division des poids plume Alexander Volkanovski et l’a mis KO au deuxième round, ajoutant une victoire de plus à son palmarès parfait et réalisant un exploit que seuls quatre combattants avaient accompli: Israel Adsanya, Khabib Numagomedov, Ciryl Gane et Cody Garbrandt.

Une invitation à McGregor

Après la victoire, Ilia Topuria a lancé un appel à ses détracteurs et à… Conor McGregor: « On vous dira que vous n’y arriverez pas, mais la seule personne à qui vous devez prouver quelque chose, c’est vous-même. Travaillez dur. Regardez-moi maintenant. Je connais mes compétences, j’ai travaillé très dur pour ce soir. Je savais que j’allais devenir champion du monde. J’ai dû abandonner beaucoup de combinaisons. Dana, il est temps de briller et d’amener l’UFC en Espagne. McGregor, si tu as encore des couilles, je t’attends en Espagne. »

Une victoire conquise devant un ensemble de stars ibériques, venues soutenir celui qui porte les espoirs de l’UFC en Espagne: Riqui Puig, Aron Piper, Alberto Contador et Omar Montes. Des combattants vedettes tels que Michael Chandler, Sean O’Malley, Josh Emmett, Alexa Grasso et Justin Gaethje étaient également présents. Des drapeaux espagnols flottaient dans la foule de Los Angeles, où quelque 400 fans avaient fait le déplacement.

Text by BFM TV AC

Football : déçue par l’attitude de Lionel Messi, la Chine annule deux matchs de l’Argentine sur son sol

Le champion du monde devait affronter, en mars, le Nigeria et la Côte d’Ivoire lors d’une tournée asiatique, mais le tollé suscité par son absence et son attitude lors d’une rencontre à Hongkong avec son club de Miami ont poussé les organisateurs chinois à faire machine arrière.

La cote de Lionel Messi en Chine subit une sacrée déflation. Le pays a fait savoir, vendredi 9 et samedi 10 février, qu’il renonçait à accueillir deux matchs amicaux de la sélection argentine de football, après la polémique liée à la tournée du joueur sur le continent asiatique avec son club, l’Inter Miami.

La sélection championne du monde avait annoncé une tournée en Chine du 18 au 26 mars, lors de laquelle elle devait affronter le Nigeria dans la grande ville de Hangzhou et la Côte d’Ivoire à Pékin.

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez syndication@lemonde.fr.
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

https://www.lemonde.fr/sport/article/2024/02/10/football-decue-par-l-attitude-de-lionel-messi-une-ville-chinoise-annule-un-match-de-l-argentine-sur-son-sol_6215763_3242.html

« Une entreprise était en discussion avec l’équipe d’Argentine afin que cette dernière vienne à Hangzhou en mars pour y disputer un match amical, a d’abord dit, vendredi soir, le bureau des sports de Hangzhou, dans un communiqué. Compte tenu des raisons que tout le monde connaît, d’après les autorités compétentes, les conditions pour que l’événement ait lieu ne sont pas réunies et il a été décidé de l’annuler. »

Lionel Messi et son club américain ont provoqué la colère des supporteurs quand le joueur argentin est resté sur le banc, dimanche, pendant un match amical contre une équipe locale à Hongkong, invoquant une blessure. Les spectateurs, qui avaient déboursé jusqu’à 4 800 dollars hongkongais (570 euros), avaient exprimé leur mécontentement à propos de l’absence du joueur, et aussi de son attitude, car il ne s’était pas adressé au public pour s’excuser. L’Argentin et David Beckham, copropriétaire de l’Inter Miami, avaient été hués dans le stade hongkongais.

« Les Chinois ne se couchent pas »

La polémique a encore enflé lorsque, mercredi, Lionel Messi a disputé trente minutes d’un match amical au Japon, où plusieurs photos le montrent tout sourire, alors qu’il semblait avoir un visage fermé à Hongkong, territoire chinois semi-autonome.

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.

La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez syndication@lemonde.fr.
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

https://www.lemonde.fr/sport/article/2024/02/10/football-decue-par-l-attitude-de-lionel-messi-une-ville-chinoise-annule-un-match-de-l-argentine-sur-son-sol_6215763_3242.html

« De nombreux fans de football et d’amis internautes nous ont demandé récemment des informations au sujet du match de Lionel Messi à Pékin », a dit, samedi, l’Association de football de Pékin, l’organe qui supervise le ballon rond dans la capitale chinoise. « Après vérification [par nos services], Pékin ne projette pas, pour l’heure, d’organiser le match auquel Lionel Messi devait participer », a-t-elle souligné dans un communiqué.

Sur le réseau social chinois Weibo, la grande majorité des internautes semblaient soutenir cette annulation malgré l’immense popularité dont jouissait jusque-là Messi en Chine.

« S’il ne respecte pas ses fans chinois, on ne peut pas lui laisser prendre un centime de la poche des Chinois », a réagi un utilisateur, au diapason de la tonalité générale des messages. « On lui avait donné notre amour et il nous traite comme ça. Cette gifle [de l’annulation] est méritée », a écrit un autre. « Décision courageuse », « Les Chinois ne se couchent pas » et « Dégage Messi ! » faisaient partie des commentaires les plus fréquemment publiés.

La société qui avait organisé la rencontre à Hongkong, Tatler Asia, a promis aux personnes ayant acheté des billets un remboursement à hauteur de 50 %. « Les blessures font partie du jeu et nous le comprenons. Cependant, nous avons été attristés par le fait que les joueurs n’ont pas fait preuve de suffisamment de respect envers les supporteurs présents », avait souligné l’entreprise.

Un marché lucratif pour la fédération argentine

L’annulation probable de la tournée en Chine est un casse-tête pour la fédération argentine de football (AFA), qui tient le géant asiatique pour un marché stratégique. En juin 2023, l’Argentine avait déjà joué un match amical à Pékin lors d’une visite qui a entraîné la conclusion de contrats lucratifs avec des entreprises locales. L’AFA a des contrats de sponsoring et de coopération avec la chaîne de cafés Cotti Coffee et le leader chinois des produits laitiers Yili, entre autres.

« Nous sommes parfaitement conscients de l’importance, du caractère unique et de l’énorme potentiel de croissance de l’AFA sur le marché chinois », avait déclaré récemment Leandro Petersen, directeur commercial et marketing de l’AFA.

Le journal chinois Global Times, connu pour ses positions nationalistes, a sous-entendu dans un éditorial cette semaine que le comportement de l’Inter Miami et de Messi pouvait peut-être avoir des « motivations politiques ». Les autorités de Hongkong sont régulièrement dans le collimateur des Etats-Unis et du Royaume-Uni depuis la mise en place dans le territoire semi-autonome d’une loi sur la sécurité nationale qui a contribué à museler l’opposition politique.

 

Text by Le Monde avec AFP

Super Bowl: Taylor Swift en 5 moments marquants

La soirée du Super Bowl est aussi devenue la soirée Taylor Swift, tellement sa présence dimanche au Allegiant Stadium a attiré l’attention! Voici cinq moments qui ont particulièrement fait jaser la toile.

UNE ARRIVÉE REMARQUÉE

Aux côtés de son amie Blake Lively et Ice Spice, Taylor Swift est finalement arrivée à temps au Super Bowl. Après quelques concerts à Tokyo dans le cadre de son Eras Tour, Taylor Swift a dû se dépêcher pour encourager son amoureux Travis Kelce des Chiefs. Taylor Swift a été accueillie comme une reine, et a même été saluée par Roger Goodell, commissaire de la NFL.

UNE PETITE DANSE AVEC BLAKE LIVELY

Durant la prestation de Post Malone, Taylor Swift a été surprise par la caméra en train de danser bien collée avec l’actrice Blake Lively, qu’on a pu notamment voir dans Green Lantern et The Age of Adaline. Blake Lively, épouse de l’acteur Ryan Reynolds, fait partie de la garde rapprochée de Taylor Swift. Elle était d’ailleurs à l’anniversaire de Taylor Swift en décembre dernier.

ET UNE BIÈRE, UNE!

Que serait le Super Bowl sans d’improbables quantités d’alcool? En pleine dégustation, Taylor Swift est apparue sur l’écran géant du stade avec sa très bonne amie Ashley Avignone, styliste et designer. Les fans ont carrément hurlé – ou hué dans le cas des fans de l’équipe adverse – lorsqu’elle a déposé fortement son verre sur le comptoir. De la folie, vous dites?

EXPLOSION DE JOIE POUR LA VICTOIRE DES CHIEFS

Taylor Swift a littéralement sauté de joie devant la victoire des Chiefs, l’équipe de son amoureux. Entourée de Lana Del Rey, Blake Lively, Ice Spice et de nombreuses autres personnes, elle a dû s’accrocher pour ne pas tomber tellement l’ambiance était à la fête!

QUAND TRAVIS KELCE VOIT TAYLOR SWIFT

Dès la partie terminée, Taylor Swift s’est rendue sur le terrain avec la mère de son amoureux, Donna Kelce, dans l’excitation la plus totale. 

Après avoir remporté le Super Bowl avec les Chiefs, Travis Kelce semblait aux anges. En apercevant son amoureuse, il s’est précipité pour la serrer dans ses bras devant des tonnes de caméras. Le couple extrêmement médiatisé ne semble pas s’inquiéter de l’attention qu’il reçoit si on en croit les nombreuses accolades et baisers échangés en public après la victoire.

Text by Journal de Montreal MÉLISSA PELLETIER

Nouvel an lunaire 2024 : Que nous réserve l’année du Dragon de Bois ?

TRADITION D’ASIE
Qu’il soit de Bois ou pas, le Dragon est l’animal le plus puissant du zodiaque chinois, symbole de chance et de réussite

L’essentiel

  •  
    Le Dragon, célébré par les communautés asiatiques comme un porte-bonheur, incarne le pouvoir, la chance et le succès.
  •  
    L’année du Dragon de Bois encourage à agir au regard de ses engagements, en adoptant une vision à long terme et solidaire de chaque action.
  •  
    Pour profiter pleinement des influences du Dragon de Bois, soyez proactif et ouvert au changement. Explorez de nouveaux horizons, faites confiance à votre instinct et cultivez la flexibilité pour atteindre vos objectifs de 2024.

Le 10 janvier, c’est le grand coup d’envoi dans le calendrier chinois : une nouvelle année lunaire démarre, sous le signe du Dragon de Bois. Après le Lapin d’Eau en 2023, les prédictions de 2024 promettent une période bien plus favorable. Dans ce cycle de douze années symbolisées par douze animaux (Rat, Buffle, Tigre, Lapin, Dragon, Serpent, Cheval, Chèvre, Singe, Coq, Chien et Cochon), chaque année est aussi associée à l’un des cinq éléments : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau, formant ainsi un tableau complexe où chance et succès se côtoient.

Le Dragon, l’animal le plus chanceux du zodiaque

Les communautés asiatiques célèbrent le Dragon comme l’animal porte-bonheur par excellence. Pour ceux nés sous ce signe, pouvoir, chance et succès sont leurs fidèles compagnons. Les représentants du Dragon se distinguent aussi par leur intelligence et leur ténacité. Ils sont prêts à tout pour atteindre leurs objectifs, bravant les obstacles avec une ambition dévorante. Leur leadership naturel les propulse au sommet, là où ils excellent. À noter que ces natifs peuvent toutefois éprouver des difficultés face aux critiques.

2024, l’année de l’action

En 2023, si vous avez ressenti une sorte d’hibernation, vous étiez en phase avec l’énergie du Lapin d’Eau. Mais avec l’arrivée du Dragon de Bois en 2024, c’est un tout autre scénario qui se dessine. Cette année fait place à l’action et au mouvement. Le Dragon, créature mythique faite de plumes, d’écailles et de griffes, symbolise une énergie audacieuse. Les mois du printemps offriront notamment tout un lot d’opportunités. Il faudra toutefois sélectionner vos projets avec soin.

Des finances au beau fixe

Sur le plan économique, la prospérité se profile à l’horizon. Les investissements judicieux et les initiatives entrepreneuriales sont favorisés, tandis que les esprits visionnaires trouveront des alliés inattendus dans leur quête de progrès. Il convient néanmoins de rester prudent dans cet environnement en mouvement. La vigilance et la gestion avisée des risques demeurent des impératifs pour tout acteur économique souhaitant prospérer.

Des relations marquées par la sérénité

Pour les célibataires en quête d’amour ou pour les couples déjà formés, l’année du Dragon de Bois offre un terrain fertile pour l’épanouissement des relations humaines. En effet, c’est l’énergie du Bois qui se manifeste par une atmosphère empreinte de calme et de douceur. Dans cette ambiance sereine, les cœurs s’ouvrent plus facilement, les esprits s’apaisent et l’empathie fleurit. La bienveillance devient le maître-mot des interactions.

L’engagement comme valeur forte ces prochains mois

L’année du Dragon de Bois exhorte à agir en harmonie avec ses valeurs, en adoptant une vision à long terme de chaque action. C’est une période où la justesse des mots et l’importance de la solidarité prennent tout leur sens. Malgré les défis attendus, cette année permet de renforcer les liens et mettre la coopération en avant. L’écologie émerge également au cœur des préoccupations, s’inscrivant dans une démarche collective pour les années à venir.

La bonne attitude à adopter cette année

Pour tirer pleinement parti des énergies du Dragon de Bois, il est essentiel d’adopter une attitude proactive et ouverte au changement. Osez sortir de votre zone de confort, explorez de nouveaux territoires et laissez-vous guider par votre instinct. La flexibilité et l’adaptabilité seront vos meilleurs atouts dans cette quête vers l’excellence et la réalisation de soi. N’oubliez pas non plus l’importance de la patience et de la persévérance. Si le Dragon peut offrir des sommets vertigineux, il peut aussi confronter à des obstacles inattendus.

Text by 20 Minutes.ch

CAN 2024: LE GESTE SYMBOLIQUE DES JOUEURS DE LA RD CONGO EN SOUTIEN À LEUR PEUPLE

Avant d’affronter la Côte d’Ivoire en demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations, les joueurs de la RD Congo ont fait un geste de soutien aux victimes du conflit armé dans l’Est du pays.

La main droite sur la bouche, la main gauche comme un pistolet sur la tempe. Lors de la diffusion de leur hymne avant le coup d’envoi de la demi-finale de Coupe d’Afrique des nations contre la Côte d’Ivoire, les joueurs de la RD Congo ont réalisé un geste de soutien pour leurs compatriotes victimes du conflit entre les forces gouvernementales et les rebelles du M23 dans l’est du pays.

Avant la rencontre, et à la suite « des atrocités commises sur la population (…) par les rebelles », la fédération de football de la RDC avait annoncé le port d’un brassard noir « en guise de deuil et en mémoire » des victimes.

La prise de parole de Bakambu

Ces derniers jours, les affrontements dans le territoire de Masisi, à l’ouest de la capitale provinciale du Nord-Kivu, ont provoqué de nouveaux déplacements de populations et fait des dizaines de blessés acheminés dans des centres de santé débordés. Selon des sources médicales et sécuritaires citées par l’AFP, au moins six personnes ont été tuées dans les bombardements de mercredi à Sake et, tout au long de la journée, des milliers de personnes fuyant les combats sont arrivées à Goma, à une vingtaine de kilomètres de là.

Deux territoires du Nord-Kivu, Rutshuru et Masisi, sont en proie depuis fin 2021 à un conflit qui oppose la rébellion du M23 (« Mouvement du 23 mars »), appuyée par des unités de l’armée rwandaise, aux forces gouvernementales associées notamment à des groupes armés se présentant comme des « patriotes ».

La situation a poussé plusieurs joueurs de la sélection nationale à prendre la parole. « Tout le monde voit les massacres à l’est du Congo, mais tout le monde se tait. Mettez la même énergie que vous mettez pour parler de la CAN pour mettre en avant ce qu’il se passe chez nous, il n’y a pas de petits gestes », a clamé l’ancien attaquant marseillais Cédric Bakambu. Au micro de RMC Sport, dans l’After CAN, le sélectionneur Sébastien Desabre s’est aussi exprimé sur le sujet: « On fait le maximum possible pour rendre fier le peuple. C’est l’image des Congolais qu’on véhicule ».

Text by BFM TV JA

BRÉSIL: EXPLOSION DES CAS DE DENGUE À RIO ET SAO PAULO À L’APPROCHE DU CARNAVAL

À quelques jours du célèbre carnaval brésilien, qui attire des millions de visiteurs, le pays fait face à une recrudescence inquiétante de cas de dengue. Plusieurs dizaines de morts sont déjà à déplorer.

Sao Paulo et Rio de Janeiro, les deux villes les plus peuplées du Brésil, ont annoncé des mesures pour faire face à l’explosion des cas de dengue à l’approche du carnaval, qui attire des millions de touristes du monde entier.

Le Brésil a enregistré 345.235 cas probables de dengue lors des cinq premières semaines de l’année, près de quatre fois plus qu’en 2023 à la même période (93.298), selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.

Des mesures sanitaires

Le ministère fait également état de 31 décès confirmés, mis 234 autres qui pourraient avoir été causés par cette maladie sont encore en cours d’analyse.

À Sao Paulo, les autorités locales ont inauguré ce mardi 6 février un Centre d’opérations d’urgence pour surveiller l’avancée de la maladie dans la plus grande mégalopole d’Amérique Latine et les plus de 600 autres villes de l’État du même nom.

Un drone qui répand du larvicide dans des lieux difficiles d’accès a été testé pour neutraliser les moustiques transmetteurs de cette maladie aux symptômes similaires à ceux du paludisme.

La ville de Rio de Janeiro a pour sa part décrété lundi l’état d’urgence en santé publique.

Dans ce haut lieu du carnaval brésilien, qui débute officiellement vendredi, les autorités ont annoncé l’ouverture de dix pôles de soins pour désengorger les hôpitaux.

« Heureusement qu’ils ont ouvert ce pôle, car les hôpitaux seuls ne peuvent pas faire face à cette situation », dit à l’AFP Luciana Ferreira, femme de ménage, patiente de l’un de ces centres de soins à Curicica, quartier populaire de l’ouest de Rio.

Hôpital de campagne

D’autres villes fortement touchées ont pris des mesures pour lutter contre la dengue, comme la capitale Brasilia, où un hôpital de campagne reçoit des patients 24 heures sur 24.

« Nous leur prodiguons des soins de base, nous les hydratons, et ensuite, soit nous les laissons sortir, soit nous les envoyons dans un centre de soins plus important », explique Mauricio Braga, directeur adjoint des services de santé de l’armée de l’air.

Le gouvernement a annoncé il y a deux semaines qu’une campagne de vaccination gratuite ciblant 3,2 millions de personnes aurait lieu courant février.

Mais la date du début de l’immunisation avec le vaccin Qdenga, produit par le laboratoire japonais Takeda, n’a toujours pas été annoncée.

La capacité de production « limitée » du laboratoire ne permettant pas une vaccination de masse, les autorités ont décidé de cibler les 10-14 ans, tranche d’âge qui concentre le plus grand nombre d’hospitalisations.

Le gouvernement a annoncé récemment qu’il étudiait la possibilité d’augmenter le nombre de doses disponibles en produisant des vaccins au Brésil, un pays de 203 millions d’habitants.

L’Apple Vision Pro vient de sortir, et le casque de réalité virtuelle et augmentée donne déjà des idées aux Américains

L’Apple Vision Pro, le casque lancé en grande pompe par la marque à la pomme connaît déjà des dérives, moins de deux jours après sa sortie aux États-Unis.

TECHNOLOGIE – Comme pour tout, il y a un lieu et un temps pour utiliser l’Apple Vision Pro, le casque en réalité virtuelle et augmentée de la marque à la pomme sorti vendredi 2 février aux États-Unis. Or si cela fait moins de 48 heures qu’il est disponible à l’achat pour 3 500 dollars, son utilisation a déjà conduit à des situations cocasses, voire parfois dangereuses.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article, l’un des nouveaux propriétaires de l’Apple Vision Pro a par exemple eu la mauvaise idée de l’utiliser tout en conduisant de sa Tesla. On le voit avoir tout juste une main sur le volant, préférant les utiliser pour naviguer sur son casque en réalité augmentée pendant que le pilote automatique du véhicule fait le reste. Cette vidéo devenue virale n’est évidemment pas à reproduire, au risque de provoquer un accident.

Des avis mitigés

Si Tim Cook, PDG d’Apple parle d’un « appareil révolutionnaire », les lunettes à réalité augmentée et les casques de réalité virtuelle ou mixte ne sont pourtant pas nouveaux.

Meta (Facebook, Instagram), voisin d’Apple dans la Silicon Valley, a ainsi largement contribué à faire émerger ce marché avec ses casques Quest et ses lunettes Ray-Ban, mais aussi en matraquant l’idée que l’avenir d’Internet serait dans une sorte de « métavers », soit un univers virtuel où se mélangent nos environnements physique et numérique.

Mais malgré ces premières avancées, les entreprises, experts et particuliers qui croient à ce futur attendaient avec impatience le premier appareil d’Apple. Car la marque à la pomme a la réputation de ne lancer que des produits ultra-perfectionnés, qui donnent le « la » au reste de l’industrie. En l’occurrence, les premières critiques sont mitigées, surtout étant donné le prix prohibitif.

Manque d’applications

Les testeurs se disent bien fascinés par la qualité de l’image et la facilité d’utilisation : il suffit de fixer des yeux une application et de taper des doigts pour l’ouvrir ou la fermer. Mais ils s’agacent que la batterie soit encombrante et se moquent des « personas », ces étranges avatars photoréalistes qui représentent les utilisateurs lors de visioconférences.

À cela s’ajoute un problème majeur : le manque d’applications disponibles sur l’App Store et compatible avec l’Apple Vision Pro. Des plateformes très populaires, comme Netflix ou YouTube, ont choisi de ne pas concevoir d’applications ad hoc pour le Vision Pro pour le moment. Si seulement 150 applications étaient initialement prévues, Apple a mis les bouchées doubles (et même quadruple), en annonçant, jeudi, qu’il en comptait finalement plus de 600.

Mort de Carl Weathers

L’acteur Carl Weathers, célèbre pour avoir incarné Apollo Creed dans «Rocky» aux côtés de Sylvester Stallone, et le colonel Al Dillon dans «Predator» avec Arnold Schwarzenegger, nous a quittés le jeudi 2 février à l’âge de 76 ans.
Sa famille a déclaré dans un communiqué qu’il était décédé paisiblement dans son sommeil.
Les plus jeunes le connaissent sûrement pour son rôle de Greef Karga dans «The Mandalorian».

Jour de la marmotte

Le 2 février, c’est le Jour de la Marmotte, une tradition météorologique aux États-Unis et au Canada, célébrée de manière spéciale en Pennsylvanie. « Un jour sans fin » avec Bill Murray a contribué à populariser cette tradition, l’inscrivant davantage dans la culture populaire.